parti de gauche

En route pour la marche de la révolution fiscale !

Le comité valenciennois-avesnois du Parti de gauche vous propose de vous rendre à la grande manifestation du 1er décembre en faveur d’une révolution fiscale à Paris. Pour cela, nous mettons à votre disposition un bus qui partira de :

  • Maubeuge hôtel de ville à 9h
  • Valenciennes Musée des beaux arts à 10h
  • Cambrai  Hotel de ville  à 10h30

20 euros : tarif ordinaire
5 euros : privés d’emploi et étudiants 

Contact auprès de la co-secrétaire du comité, Françoise Dupont : 07 81 89 55 13

Share

220e anniversaire de la victoire des armées de la République

Wattignies sapin Wattignies Fakir Wattignies bouquins Wattignies powerpoint Wattignies explications Wattignies démonstration Wattignies drapeau PG Wattignies Claude Wattignies Denis Wattignies présentation Wattignies camarades Wattignies gerbe Wattignies David Wattignies drapeau

Share

Rassemblement citoyen et républicain pour le 220ème anniversaire de la victoire des armées de la République

Wattignies la victoireEn avril 2012 près de 4 millions de citoyens, en votant pour Jean-Luc Mélenchon, ont choisi L’humain d’abord, le programme du Front de Gauche. Ils ont éliminé le « Président des Riches ».
Depuis, la lutte toujours plus dure du MEDEF contre les travailleurs, la droitisation solférinienne et tous les coups portés à nombre d’acquis sociaux ont dévoilé la composition de l’oligarchie qui dirige le pays et sa volonté d’accroître encore ses privilèges au détriment des plus modestes, des plus nombreux.
Les coups sont si rudes que s’installent la résignation, le découragement, la peur ou la dérive vers un extrême sans issue.
La résignation, le découragement et la peur sont des armes contre l’humain d’abord. Car, alors, prospère le profit d’abord pour une minorité qui confisque tout ce que les travaux et les intelligences collectives ont produit pour le plus grand nombre : retraites, sécurité sociale, droit à l’école et à l’instruction, droit à la santé,…
Les gens constatent les dégâts, la vague est si forte qu’ils doutent de l’intérêt de leur mouvement, de leur mobilisation.
RESISTANCE ! ON LACHE RIEN !

L’histoire nous rappelle qu’il n’est rien d’impossible au peuple … Nous devons regarder le passé pour parler d’aujourd’hui et dire le futur que nous voulons !
L’histoire nous rappelle qu’il n’est rien d’impossible au peuple mobilisé. A la fin de l’été 1793 la première République n’a pas un an. Sur ses frontières elle est assaillie de toutes parts : les Sardes et les Piémontais contrôlent le Sud Est, Toulon se rend aux Anglais qui agressent la Corse, les Espagnols menacent la frontière pyrénéenne, les  Prussiens sont en Alsace et en Lorraine, les Autrichiens s’approchent de Cambrai après avoir pris Valenciennes, Condé et Le Quesnoy. Maubeuge est assiégée, la route de Paris est ouverte ! A l’intérieur la guerre de Vendée et les troubles fédéralistes (Bourges, Dijon, Lyon, et le grand axe Bordeaux-Marseille) achèvent d’affaiblir la République.

Pourtant, sans peur, sans découragement, sans résignation, la jeune République résiste, elle ne lâche rien. Elle fait appel au peuple et le mobilise. Cette mobilisation va venir à bout de tous les ennemis ! La République va triompher. La première victoire mérite d’être tirée de l’oubli et célébrée. Elle doit devenir un symbole fort pour tous ceux qui pensent aujourd’hui qu’un autre monde est possible.

Voilà pourquoi le comité Valenciennes-Avesnois du Parti de Gauche invite à célébrer le 220ème anniversaire de la victoire de WATTIGNIES LA VICTOIRE par un rassemblement populaire le SAMEDI 12 0ctobre :
débats, rencontres, partages pour ancrer cette date dans les mémoires, pour faire reculer la résignation, la peur et le découragement. Pour une VIème république, pour l’écosocialisme.

« Cette bataille eut des résultats tels qu’aucune autre peut-être n’en eut de semblables… La République allait tout emporter » Jules Michelet
« La bataille de Wattignies, envisagée d’après ses résultats, occupera toujours une des premières places dans les fastes de la Révolution française » François Arago

Chacun apporte son cœur et son intelligence, il y aura de quoi boire et manger….
RESISTANCE ! ON LACHE RIEN ! partidegauche59300@free.fr

11h : rassemblement, accueil, présentation, dépôt de gerbe

11h45 : Visite du musée de la bataille
Présentation de documents historiques

12h30 apéritif

13h : Montage vidéo

13h15 Buffet froid

15h15 : La VIème république. L’Ecosocialisme.
(Présentation et débat)

15h45 : café et dessert

Share

Rassemblement citoyen et républicain pour le 220ème anniversaire de la victoire des armées de la République

Wattignies la victoire

 

En avril 2012 près de 4 millions de citoyens, en votant pour Jean-Luc Mélenchon, ont choisi L’humain d’abord, le programme du Front de Gauche. Ils ont éliminé le « Président des Riches ».
Depuis, la lutte toujours plus dure du MEDEF contre les travailleurs, la droitisation solférinienne et tous les coups portés à nombre d’acquis sociaux ont dévoilé la composition de l’oligarchie qui dirige le pays et sa volonté d’accroître encore ses privilèges au détriment des plus modestes, des plus nombreux.
Les coups sont si rudes que s’installent la résignation, le découragement, la peur ou la dérive vers un extrême sans issue.
La résignation, le découragement et la peur sont des armes contre l’humain d’abord. Car, alors, prospère le profit d’abord pour une minorité qui confisque tout ce que les travaux et les intelligences collectives ont produit pour le plus grand nombre : retraites, sécurité sociale, droit à l’école et à l’instruction, droit à la santé,…
Les gens constatent les dégâts, la vague est si forte qu’ils doutent de l’intérêt de leur mouvement, de leur mobilisation.
RESISTANCE ! ON LACHE RIEN !

L’histoire nous rappelle qu’il n’est rien d’impossible au peuple … Nous devons regarder le passé pour parler d’aujourd’hui et dire le futur que nous voulons !
L’histoire nous rappelle qu’il n’est rien d’impossible au peuple mobilisé. A la fin de l’été 1793 la première République n’a pas un an. Sur ses frontières elle est assaillie de toutes parts : les Sardes et les Piémontais contrôlent le Sud Est, Toulon se rend aux Anglais qui agressent la Corse, les Espagnols menacent la frontière pyrénéenne, les  Prussiens sont en Alsace et en Lorraine, les Autrichiens s’approchent de Cambrai après avoir pris Valenciennes, Condé et Le Quesnoy. Maubeuge est assiégée, la route de Paris est ouverte ! A l’intérieur la guerre de Vendée et les troubles fédéralistes (Bourges, Dijon, Lyon, et le grand axe Bordeaux-Marseille) achèvent d’affaiblir la République.

Pourtant, sans peur, sans découragement, sans résignation, la jeune République résiste, elle ne lâche rien. Elle fait appel au peuple et le mobilise. Cette mobilisation va venir à bout de tous les ennemis ! La République va triompher. La première victoire mérite d’être tirée de l’oubli et célébrée. Elle doit devenir un symbole fort pour tous ceux qui pensent aujourd’hui qu’un autre monde est possible.

Voilà pourquoi le comité Valenciennes-Avesnois du Parti de Gauche invite à célébrer le 220ème anniversaire de la victoire de WATTIGNIES LA VICTOIRE par un rassemblement populaire le SAMEDI 12 0ctobre :
débats, rencontres, partages pour ancrer cette date dans les mémoires, pour faire reculer la résignation, la peur et le découragement. Pour une VIème république, pour l’écosocialisme.

« Cette bataille eut des résultats tels qu’aucune autre peut-être n’en eut de semblables… La République allait tout emporter » Jules Michelet
« La bataille de Wattignies, envisagée d’après ses résultats, occupera toujours une des premières places dans les fastes de la Révolution française » François Arago

Chacun apporte son cœur et son intelligence, il y aura de quoi boire et manger….
RESISTANCE ! ON LACHE RIEN !

partidegauche59300@free.fr

11h : rassemblement, accueil, présentation, dépôt de gerbe

11h45 : Visite du musée de la bataille
Présentation de documents historiques

12h30 apéritif

13h : Montage vidéo

13h15 Buffet froid

15h15 : La VIème république. L’Ecosocialisme.
(Présentation et débat)

15h45 : café et dessert

Share

Lettre ouverte à Anne-Lise Dufour, députée maire de Denain

Bouchain, le 9 mai 2013

Me Anne-Lise DUFOUR, députée.

L’ordre du jour de la session parlementaire prévoit le 16 mai un vote sur le projet d’amnistie des syndicalistes. Le Sénat s’est prononcé en faveur de ce projet et ce grâce à l’opiniâtreté des Elus du Front de Gauche qui l’ont défendu avec vigueur.

A. Vidales, ministre des relations avec le Parlement, au nom du gouvernement a d’ores et déjà déclaré qu’il s’opposerait à ce projet de loi.

Les électeurs de gauche que nous sommes, auxquels vous devez d’être à l’Assemblée Nationale, considèrent que cette position est incompréhensible.

Avec cette loi d’amnistie, il ne s’agit pas de protéger les auteurs de malversations ou de violences, il s’agit de donner un signal politique fort à l’ensemble des salariés et des travailleurs, à leurs représentants syndicaux. Lorsqu’ils défendent leurs droits, lorsqu’ils se battent pour leur emploi, ils ne sont pas des criminels que l’on soumet au test ADN. Vous êtes bien placée pour connaître les dégâts causés par le capitalisme financiarisé, Usinor a été un premier exemple des conséquences de l’austérité..

Vous montreriez, en votant cette loi à celles et ceux qui subissent la violence inouïe d’un licenciement, à celles et ceux dont la vie et l’équilibre professionnel et familial patiemment construit volent en éclat et qui parfois répondent dans un moment de colère que, à gauche, humanité et solidarité ne sont pas de vains mots. Sinon oseriez-vous vous présenter devant les salariés de Sevelnord, Lisi automotive etc…

Le MEDEF a conduit et guidé la politique du gouvernement durant le quinquennat de N. Sarkozy.

Pour l’instant et depuis le début du mandat de François Hollande, le gouvernement de J.M. Ayrault n’a pas eu, en matière sociale et économique, le sursaut attendu par le peuple de gauche et par les Français qui vous ont élue. Ceux-ci ne comprennent pas que le gouvernement donne au MEDEF sans cesse des gages. C’est aux Français qui vous ont donné la majorité et qui assistent incrédules au reniement des promesses de F. Hollande qu’il doivent être adressés.

Vous aurez en pleine conscience politique, le 16 mai, à décider du sort des ces syndicalistes qui attendent de votre vote une mesure socialiste juste et solidaire.

Veuillez, Madame la Députée, agréer l’expression de notre considération de gauche.

 Françoise Dupont, Georges Maréchal,

Co secrétaires du comité du Parti de  Gauche du Valenciennois.

Share

BUS pour la marche citoyenne pour la 6ème République

Marche 5 mai 2013 modifiée

Départ du Musée des Beaux-Arts de Valenciennes à 10h00 précises

Prix : 10 € (NOUVEAU TARIF!)

Tarif réduit (5 € pour les chômeurs et étudiants)

 

Réservation (avant le 28 avril ) auprès de

Françoise Dupont (Trith) : 06/70.70.18.75. francoise.dupont59@gmail.com

ou Réjane Giot (Aulnoy) : 06/26.52.21.36. roland.giot@orange.fr

Communiqué de presse du Parti de Gauche

LE 5 MAI POUR LA SIXIEME REPUBLIQUE !!!!

La faillite morale d’un homme éclaire celle du système auquel il appartenait. Un monde de connivence qui unit des amis de l’argent sans odeur à travers tous les partis du système officiel ! Une longue chaine de cyniques unis par le mensonge relie les Le Pen à Cahuzac, et un proche du Président, son trésorier de campagne, boucher- libraire qui trafique avec un comparse chinois pour ouvrir des comptes offshore !

Ainsi une caste de serviteurs des oligarques qui parle en commun la langue de la finance internationale a fini de pourrir un système de monarchie quinquennale. Il concentre les pouvoirs et dilue toutes les responsabilités morales et politiques. Aux abois, le chef de l’état ne trouve à proposer qu’une mesure d’interdiction d’exercice d’un mandat électif pourtant déjà censurée par le Conseil constitutionnel ! C’est dire l’inconsistance d’une équipe qui ne sait plus que faire pour se tirer d’affaire.

L’issue pour notre pays déshonoré par ces mœurs et ces balbutiements incohérents est dans le peuple. C’est à lui de définir la règle du jeu démocratique qui permettra de restaurer la République vertueuse à laquelle il aspire. C’est une Assemblée Constituante qui doit nous permettre de commencer cette sixième république au nom de laquelle nous nous sommes mobilisés en masse à la Bastille au Capitole et Au Prado pendant la campagne présidentielle l’an passé.

Le Parti de Gauche propose une marche citoyenne pour la sixième république le 5 mai, jour anniversaire du deuxième tour de l’élection présidentielle, jour anniversaire de l’ouverture des Etats Généraux de 1789, journée mondiale des « mains propres ».

Share

L’enjeu du salaire, assemblée citoyenne

Assemblée citoyenne

Jeudi 04 avril 2013 – 20h30

Valenciennes – Espace municipal Pierre Richard*

Rencontre avec Bernard Friot, économiste, sociologue.

Avec la participation de: reseau-salariatAttac Valenciennes

L’enjeu du salaire
Nous ne parvenons plus à saisir le caractère révolutionnaire du salaire et des institutions qui lui sont liées, à savoir la qualification personnelle et la cotisation.

On dit par exemple que le salaire c’est le pouvoir d’achat « en contrepartie » de mon travail. On dit aussi que la Sécurité sociale est une « assurance sociale » alliant « solidarité » et « contributivité » en vue de la garantie d’un « salaire différé ». Ces lectures à contresens sont pour partie responsables des échecs répétés des mobilisations populaires contre les « réformes ».

Qu’est-ce qui ne va pas dans les représentations courantes du salaire ? En quoi et comment empêchent-elles de lire ses potentialités révolutionnaires ? Pourquoi les revendications actuelles insistent-elles sur la hausse du pouvoir d’achat et non plus sur la suppression du profit ?

Ce qui était dénonciation du capitalisme dans les décennies précédentes est devenu dénonciation de « l’injustice sociale » se contentant de la revendication d’une « juste rémunération ». Comment a-t-on pu évacuer du débat public la question de « qui produit ? » et de « qui décide de la production ? »

Pour briser le chantage à l’emploi et à la dette, il faut en finir avec les institutions qui enferment le salarié dans le statut de « mineur social ». En s’appuyant sur les institutions du salaire, déjà-là, on peut dores et déjà revendiquer un droit universel à qualification comme droit politique constitutionnel appelé à devenir partie intégrante de la citoyenneté.

Et affirmer, du fait que nous sommes les créateurs exclusifs de la valeur économique, que la démocratie économique est à l’ordre du jour.

…. « Et tandis que les travailleurs n’ont plus à payer, dans l’ordre politique, une liste civile de quelques millions aux souverains que vous avez détrônés, ils sont obligés de prélever sur leur travail une liste civile de plusieurs milliards pour rémunérer les oligarchies qui sont les souveraines du travail national.
[…] Dès lors, comment voulez-vous qu’à l’émancipation politique ne vienne pas s’ajouter, pour les travailleurs, l’émancipation sociale quand vous avez décrété et préparé vous-mêmes leur émancipation intellectuelle. »…

JEAN JAURES
L’émancipation sociale des travailleurs
Discours à la Chambre des députés : 21 novembre 1893

* Située face au Cinéma Gaumont, à droite de l’Avenue Georges Pompidou qui conduit vers l’autoroute et l’Université

Share

Gaz de couche: Non merci! Réunion à Wavrechain-sous-Denain

Invitation 18 03 13

 

Sur l’invitation du Comité Valenciennois-Avesnois du Parti de gauche, Christine Poilly, présidente de l’association Gaz de couche: non merci! se propose de développer son point de vue sur ce thème qui a fait la une de L’Observateur du Valenciennois le 1er mars. En effet, la société Gazonor est en attente du permis pour exploiter les gaz de couche à Crespin. Ce dossier nous concerne donc tous de très près.

Plan accés Mairie Wavrechain

Share

Les Nouveaux Chiens de garde

Absolument indispensable pour comprendre le monde voici Les Nouveaux Chiens de garde. 1h40 de décryptage médiatique implacable et édifiant.

Vous pouvez vous procurer le DVD à cette adresse.

Enjoy!

Share

Communiqué de presse septembre 2012

Le comité valenciennois du Parti de Gauche après sa traditionnelle présence à la braderie de Valenciennes avec son stand qui a vu de nombreux contacts riches de revendications et d’attentes, poursuit son action pour une rentrée 2012 où la « Place au Peuple » est assurée.

La première action est une « Assemblée citoyenne » le 20 septembre à 18h30 Villa Toriani rue Salle Le Comte Valenciennes. Nous invitons toutes celles et ceux qui souhaitent s’informer, débattre sur le Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG) à cette réunion. Les adhérents du comité du Parti de Gauche Valenciennois Avesnois vous apporteront des réponses argumentées.

Seconde action, participation à la manifestation Nationale du Dimanche 30 septembre à Paris POUR EXIGER UN REFERENDUM CONTRE CE TSCG.

Un bus et plus si nécessaire sera affrété pour emmener tout le comité Valenciennois et Avesnois ainsi que ceux qui veulent se joindre à nous.

La participation au déplacement A/R est fixée à 15€, 5€ pour étudiants et demandeurs d’emploi. Départ 10h00 devant le musée Watteau à Valenciennes.

Pour réserver, adressez votre chèque à:

Réjane GIOT, 165 rue de l’Hôtel de Ville 59620 AULNOYE AYMERIE

Tél: 03 27 39 00 59 / 06 26 52 21 36

mail: roland.giot@orange.fr

Nous vous tiendrons informé des autres action à venir, dont un manifestation générale à l’initiative des principaux syndicats et ce dans un contexte social désastreux sur le plan de l’emploi.

Contacts Parti de Gauche: 297, route de Marquette 59111 BOUCHAIN

Tél: 06 62 38 79 15  mail: partidegauche59300@free.fr rue de l’Hôtel de Ville 59620 AULNOYE AYMERIE

Tél: 03 27 39 00 59 / 06 26 52 21 36

Pour le Comité.

Réjane GIOT Georges Marechal Co Secrétaires

Share