nord

Discours de fin de campagne par Bernard Delbecque

Intervention du 19 mars

Bonsoir à toutes et à tous

Je suis très heureux d’être parmi vous ce soir

 

Pour ceux qui ne me connaissent pas encore

Je vais me présenter en quelques mots

 

Je m’appelle Bernard Delbecque

 

Je suis professeur des écoles

en retraite depuis 3 ans

 

J’ai enseigné longtemps à Jeumont

une quinzaine d’années à l’école Annick Mouvet

et trois ans à « Willy Dubois »

 

Depuis près de vingt ans

je suis responsable de la troupe théâtrale

« La compagnie de l’Hippocampe »

et j’anime également à Jeumont

un atelier de théâtre pour adultes

 

Enfin et c’est ce qui est à l’ordre du jour

Au niveau politique

Comme vous l’a dit Monique

nous sommes membres du tout jeune Parti de Gauche

 

***

 

Je voudrais témoigner de notre engagement

au sein de la liste « Unis pour Jeumont »

et je souhaite le faire en toute transparence

avec l’honnêteté intellectuelle

qui est la règle dans notre équipe

 

Les raisons qui nous ont poussés

Monique et moi

à répondre favorablement

à la sollicitation d’Arnaud Beauquel

sont avant tout d’ordre politiques

Nous pensons en effet qu’il n’est pas concevable

de s’opposer à la politique d’austérité du gouvernement

et localement nous rallier à des candidats d’un parti

qui n’a plus de socialiste que le nom

 

Naturellement il s’agit ici d’élections locales

 

il est cependant évident que les décisions politiques

prises au sommet de l’état

ont des répercutions concrètes

dans la vie quotidienne de chacun

quel que soit l’endroit où il réside

 

Or le mieux placé pour venir en aide

aux habitants de la commune

n’est certainement pas un maire

qui soutient cette politique absurde

 

je vous citerai pour exemple

son refus catégorique de voter la motion

présentée par Arnaud au conseil municipal

contre la baisse de dotations de l’état aux collectivités locales

 

baisse je vous le rappelle d’un montant de 4,5 milliards d’euros

On annonce même maintenant 10 milliards d’euros

Inutile de vous dire que cette baisse

va toucher durement notre territoire et ses habitants

 

un territoire qui comme vous le savez

est déjà fortement impacté par la crise

 

Quelques chiffres suffisent à le montrer

 

Le taux de chômage est de 9,1 % en France

Et de 26 % à Jeumont

 

Le taux de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté

est de 13 % en France

c’est énorme !

de 23 % en Sambre-Avesnois

c’est monstrueux !

et de 31 % à Jeumont

c’est inconcevable et inacceptable !

 

pour la plupart d’entre nous

la vie est de plus en plus dure

les fins de mois arrivent de plus en plus tôt

le chômage et la précarité du travail deviennent la norme

l’âge de départ à la retraite ne cesse de reculer

 

***

 

Cependant

la crise n’est pas pour tout le monde

Elle est même une aubaine

pour un petit nombre de privilégiés

 

Rien qu’en 2013

les 500 plus fortunés de France

se sont enrichis de 25 %

 

Il faut savoir également qu’en trente ans

la rémunération des actionnaires

a été multipliée par 7

par 7

au détriment des investissements

eh oui le problème pour les entreprises

ce n’est pas le coût du travail

mais bien le coût du capital

 

Les inégalités sociales n’ont jamais été aussi grandes

et elles ne sont plus corrigées par les impôts

payés pour une grande part

par les classes populaires et les classes moyennes…

Il y aurait beaucoup à dire à ce propos

sur l’augmentation au premier janvier

de la TVA l’impôt le plus injuste

augmentation qui a touché chacun d’entre nous

réduisant encore notre pouvoir d’achat

 

C’est ainsi que grâce à la complaisance de nos dirigeants

et souvent grâce à leur complicité

Le capitalisme financier triomphant

réussit le tour de force

d’appauvrir les plus pauvres

pour enrichir d’avantage encore les plus riches

 

Alors que la France est riche

elle est le 5 ème pays le plus riche de la planète

durant ces 20 dernières années

la richesse de la France

qui se mesure par ce qu’on appelle le PIB (produit intérieur brut)

La richesse de la France a doublé !

 

La seule question concerne donc

uniquement

la répartition de cette richesse

 

Pour conclure sur ce point je dirai

que de plus en plus d’économistes

remettent en question les politiques d’austérité

et pas des moindres

Je pourrais citer 2 prix Nobels d’économie 

Joseph Stiglitz et Paul Krugman

et naturellement Jacques Généreux

Le titre d’un de ses derniers livres

sonne comme un slogan

Nous on peut

 

***

 

Revenons maintenant au niveau local

 

Evidemment nous ne pouvons pas nous substituer

aux prérogatives de l’état

 

mais nous disposons néanmoins

de marges de manœuvre

 

J’ai d’ailleurs été surpris de découvrir

en discutant avec Arnaud

lors de l’élaboration du programme

qu’il y avait tout un arsenal de mesures

à notre disposition

bien plus important que je ne le croyais

et qui nous permettra de peser sur la réalité sociale

et d’améliorer la vie de nos concitoyens

 

***

 

Notre équipe consciente des problèmes

rencontrés quotidiennement

par une grande partie de la population

a mis l’accent sur la solidarité nécessaire

et a proposé des mesures en ce sens

que ce soit la mise en place d’une cellule d’urgence au CCAS

ou la création d’une épicerie solidaire

 

Mais vous connaissez maintenant notre programme

et je ne vais pas y revenir aujourd’hui

 

Une petite remarque pourtant

La droite aime employer le terme d’  «  assistanat »

Ce qui naturellement

N’a aucun sens dans ce contexte de crise

A moins de prétendre qu’il est normal

dans ce 21 ème siècle

de laisser des gens mourir de faim dans la rue

 

Vis-à-vis de chaque être humain

nous avons « une responsabilité sociale »

je reprends ici la belle formule d’Arnaud Beauquel

 

je la préfère et de loin

au terme d’  « assistanat »

 

Quoiqu’il me faille reconnaître

Qu’il y a dans notre société

un certain nombre d’ « assistés »

 

Ce sont les banques

qu’on renfloue à la suite de spéculations hasardeuses

 

Ce sont les grandes entreprises du CAC 40

à qui l’état a encore fait don de 35 milliards

sans réelle contre partie

 

***

 

Il y a dans notre équipe et chez Arnaud Beauquel

ce qui manque tant à nos dirigeants actuels

une vision d’avenir

et une formidable volonté politique

cette détermination de changer les choses en profondeur

de poser des actes concrets

d’assumer pleinement choix et décisions

 

***

Je voudrais dire maintenant quelques mots sur la culture

et d’abord me réjouir qu’Arnaud ait souhaité

lui donner une place importante dans notre projet

 

Trop souvent négligée

la culture est un vecteur essentiel

d’ouverture au monde et aux autres

un élément indispensable du « vivre ensemble »

mais aussi un formidable outil d’émancipation pour tous

 

Elle ne se réduit en ce sens

ni aux productions des industries du spectacle

ni à la consommation impulsive de divertissements

 

La culture ne saurait de la même façon

être son propre but

le marqueur d’une quelconque élite

 

La culture doit correspondre à la volonté de chacun

de progresser et de se développer

et ceci à tous les âges de la vie

Elle doit donner à chacun

des outils sans cesse renouvelés

pour appréhender le monde et sa propre existence

Pour transformer le monde

Pour construire une vie meilleure

 

Là je me suis laissé emporter par ma passion

Je vais revenir à des choses concrètes

en évoquant la Philharmonie de Jeumont

 

Durant quelques années

j’ai fait partie de la philhar

bien qu’étant moi-même un musicien assez médiocre

 

je tiens toutefois à préciser que la mauvaise qualité de mon jeu

n’est en aucune manière responsable

de la disparition momentanée de cet ensemble

 

Si vous nous accordez votre confiance

nous mettrons tout en œuvre

pour permettre la renaissance d’une Harmonie attractive et ambitieuse

 

Mais afin de rassurer ceux qui pour leur malheur

m’ont déjà entendu jouer

je fais ici le serment solennel

que mon saxophone ne quittera plus son étui

Oui Monique le cauchemar est terminé

 

Autre projet phare de notre programme culturel

la création d’une université populaire

 

Il convient tout de suite de préciser

que nous ne nous lancerons pas

dans la construction d’un campus universitaire

d’où l’on ressortirait bardés de diplômes

 

Depuis leur création à l’aube du 20 ème siècle

les universités populaires ont pris des formes très variés

Pour l’anecdote

Victor Basch dont une rue de Jeumont porte le nom

et qui fut le cofondateur en 1898

de la ligue française pour la défense des droits de l’homme

a créé l’une des premières universités populaires à Rennes

 

En France, aujourd’hui,

la plus célère université populaire

est celle de Caen

fondée par le philosophe Michel Onfray

Celle que nous proposons de mettre en place à Jeumont

a des objectifs évidemment plus modestes

à la mesure des moyens dont nous pourrons disposer

Il s’agira d’une structure municipale

D’accès gratuit et ouverte à tous

qui proposera entre autres

des conférences sur des sujets aussi divers

que l’économie l’histoire la littérature

l’art le bricolage le jardinage

des projections suivis de débats

dans le cadre du ciné-club par exemple

des cours de langues

des ateliers de création artistique

la mise en place de groupes de recherches et de réflexion

dans différents domaines

et c…

***

 

Je voudrais terminer cette intervention

en remerciant une fois encore Arnaud Beauquel

de nous avoir sollicités Monique et moi

Cette campagne aura été une belle aventure

que nous espérons continuer à vivre avec vous tous

durant les 6 années à venir

Merci également à toute l’équipe

pour ces beaux moments

de travail de réflexion et d’émotion

 

Je crois traduire le sentiment général de l’équipe

en vous faisant part de la grande motivation de tous

 

Si dimanche vous nous accordez votre confiance

Nous assumerons nos responsabilités

avec détermination et enthousiasme

et dans le souci constant

de vous être utiles

Merci pour tout

 

 

Share

En route pour la marche de la révolution fiscale !

Le comité valenciennois-avesnois du Parti de gauche vous propose de vous rendre à la grande manifestation du 1er décembre en faveur d’une révolution fiscale à Paris. Pour cela, nous mettons à votre disposition un bus qui partira de :

  • Maubeuge hôtel de ville à 9h
  • Valenciennes Musée des beaux arts à 10h
  • Cambrai  Hotel de ville  à 10h30

20 euros : tarif ordinaire
5 euros : privés d’emploi et étudiants 

Contact auprès de la co-secrétaire du comité, Françoise Dupont : 07 81 89 55 13

Share

Lettre ouverte à Rémi Pauvros, député de la 3ème circonscription du Nord

A Ferrière La Grande, le 13 Mai 2013

Monsieur Rémi Pauvros, député de la 3ème circonscription du Nord

L’ordre du jour de la session parlementaire prévoit le 16 mai un vote sur le projet d’amnistie des syndicalistes. Le Sénat s’est prononcé en faveur de ce projet. Par l’intermédiaire d’Alain Vidalies, ancien avocat spécialisé dans le droit du travail, ministre des relations avec le parlement, le président Hollande a décidé tel un monarque républicain tout seul dans son bureau que la majorité parlementaire devait s’opposer à ce projet de loi.
Les électeurs de Gauche que nous sommes, auxquels vous devez d’être élu à l’Assemblée Nationale considèrent cette position incompréhensible. Avec cette loi d’amnistie, il ne s’agit pas de protéger les auteurs de malversations ou de violences, il s’agit de donner un signal politique fort à l’ensemble des salariés et des travailleurs, à leurs représentants syndicaux.
Est-ce que les salariés de MCA Savelys ou bien encore Neuhauser dernièrement en grève sont des casseurs d’outils de production ?
Concrètement, est-ce que Xavier Mathieu doit être traité tel un criminel pour ne pas s’être soumis à un test ADN ? Est-ce que Sébastien Migliore, délégué syndical d’Ales doit être condamné à 2 mois de prison avec sursis , 5 ans d’inéligibilité et 1 000 euros d’amende pour avoir  » blessé  » douze policiers en jetant un œuf?
Vous savez qu’avec des condamnations aux casiers judiciaires, il est difficile de retrouver un travail, vous leur montreriez qu’humanité et solidarité ne sont pas de vains mots. Cette mesure ne coûte rien sur le plan économique. Jusqu’à présent, depuis le début du mandat de François Hollande, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault n’a pas eu en matière sociale et économique le sursaut attendu par le peuple de gauche et par les Français qui vous ont élu.
Ces camarades ont défendu des positions pour le bien de tous, vous avez le devoir de leur rendre la pareille maintenant , même Jacques Chirac en son temps et les présidents antérieurs avaient appliqué l’amnistie sociale , quand allez vous rompre avec les orientations du MEDEF ?
Quand est-ce que vous allez vous occuper des nôtres ?
Souvenez vous de ceux qui vous ont élu, souvenez-vous de ce pour quoi vous avez été élu, quant à nous, nous saurons nous souvenir de vos choix au cours de votre mandat.

Veuillez, Monsieur le député , agréer l’expression de nos considérations républicaines.

Pour le comité du Parti de Gauche Valenciennois Avesnois

David Fournier

Conseiller Municipal de Ferrière la Grande

Share