lettre ouverte

Lettre ouverte à « Maubeuge toujours »

Monsieur Xavier Dubois Secrétaire de la cellule PCF Maubeuge,
Mesdames et Messieurs les candidats PCF et républicain « Maubeuge toujours »,

Maubeuge est la ville centrale de la Sambre, donc politiquement la plus regardée, elle compte parmi les villes de plus de 30 000 habitants. Votre responsabilité est donc importante dans ces élections. Il en va de l’image que donnent le PC et le FDG.
Or, non seulement une liste commune a été négociée avec le PS local, mais sur cette liste apparaissent des personnalités de droite, Monsieur Jean-Yves Herbeuval, candidat UMP en 2008, ancien Président de la Fédération RPR du Nord et Monsieur Michel Grave ancien colistier de Jean-Claude Decagny.
Mais qu’allez-vous faire dans cette galère ? L’UMP et le PS détruisent depuis des années, les droits des travailleurs, les services publics, et sont favorables à une Europe capitaliste. S’associer à eux c’est cautionner la politique nationale que vous le vouliez ou non !

Revenons à Monsieur Rémi Pauvros tête de liste, il a voté la retraite à 66 ans, l’ANI, le TSCG, les cadeaux au grand patronat au niveau national. Contribuant ainsi à la destruction petit à petit du Programme du C.N.R. Il a également voté la baisse de 1,5 Milliards d’Euros, des dotations aux Collectivités Locales, ce qui va aggraver à Maubeuge l’austérité que vous prétendez combattre !

On nous annonce maintenant la délocalisation de l’Inspection du Travail dans le cadre de la loi Sapin que Monsieur Pauvros se dit prêt à voter dans un courrier (même si avec le brio qu’on lui connaît dans l’art de la langue de bois, il dit souhaiter que ce service public reste à Maubeuge, alors que précisément la délocalisation est la résultante de la dite loi !) Quant à la CAF, elle annonce qu’elle ne recevra plus que sur rendez-vous pris sur internet.
La M.A.P, Modernisation de la Vie Publique, copié-collé de la RGPP, Réforme Générale des Politiques Publiques, elle, continuera d’achever la destruction des services publics par l’austérité et la diminution des fonctionnaires qui manquent pourtant cruellement à la Sambre !

Vous prétendez vous présenter pour amoindrir l’impact de toutes ces mesures mais votre seul combat de 2008 à 2014, n’a pas consisté à voter contre mais à s’abstenir de temps à autre.

Par votre candidature sur cette liste, vous faîtes acte d’allégeance au PS et cautionnez la politique d’austérité, vous trahissez le serment du Front de Gauche, vous brouillez le message de la gauche
radicale. Tout cela pour au maximum six élus (si les résultats sont les mêmes que 2008, ce qui est hautement improbable vu l’insatisfaction des citoyens vis-à-vis de la politique du gouvernement PS). C’est
ridiculement peu pour peser sur la politique municipale !

Avec cette stratégie, vous allez perdre des militants et des électeurs : beaucoup disent qu’ils s’abstiendront ou voteront blanc ! Monsieur Pauvros, lui, n’a rien à y perdre puisqu’il récupéra les quelques voix qui se porteront sur vous, et celles de l’UMP allant à Herbeuval.
Le PS qui a toujours utilisé le FN, compte sur une triangulaire afin d’emporter les élections puisqu’il suffit de 10 % au FN pour se maintenir et il a obtenu 23.08 % aux présidentielles. Dans cet imbroglio PS / Droite/ EELV/ PC (on croit rêver) il vous sera impossible de compter vos forces !

Le FDG avait obtenu à Maubeuge 13, 54 % des voix ( ce qui est mieux que la moyenne nationale), voix auxquelles pourraient s’ajouter les 1% obtenus par le NPA. Compte tenu de l’immense déception générée par le gouvernement socialiste, nous pouvions espérer capitaliser les voix de gauche sur une liste autonome Front de Gauche. A la construction par une action militante d’une véritable et puissante force de Gauche, vous avez préféré les tripatouillages électoralistes avec la majorité présidentielle et locale. Tout cela pour au maximum trois places d’adjoints payées au prix fort par un FDG qui avait suscité tant d’espoirs en 2012 et dont vous brouillez l’image. Quel gâchis !

Face à cette regrettable situation, il ne reste plus aux militants déçus qu’à se battre avec une détermination toujours plus forte afin de construire dans la Sambre la Gauche Radicale et Alternative dont le territoire a besoin plus que jamais pour par exemple mettre en place:

  • une régie publique des transports
  • une régie publique de l’eau ( incluant la gratuité des premiers m3, une tarification adaptée, un service au prix coûtant… etc )
  • une politique du logement juste et ambitieuse n’excluant pas de réquisitionner les logements vides ( 1033 logements vides sur la commune de Maubeuge , Source : INSEE ) pour faire face à une demande non satisfaite et non satisfaisante plongeant les citoyens dans la précarité et l’insalubrité.

Veuillez agréer nos sincères salutations militantes.

Le Parti de Gauche Sambre Avesnois

Share

Lettre ouverte à Anne-Lise Dufour, députée maire de Denain

Bouchain, le 9 mai 2013

Me Anne-Lise DUFOUR, députée.

L’ordre du jour de la session parlementaire prévoit le 16 mai un vote sur le projet d’amnistie des syndicalistes. Le Sénat s’est prononcé en faveur de ce projet et ce grâce à l’opiniâtreté des Elus du Front de Gauche qui l’ont défendu avec vigueur.

A. Vidales, ministre des relations avec le Parlement, au nom du gouvernement a d’ores et déjà déclaré qu’il s’opposerait à ce projet de loi.

Les électeurs de gauche que nous sommes, auxquels vous devez d’être à l’Assemblée Nationale, considèrent que cette position est incompréhensible.

Avec cette loi d’amnistie, il ne s’agit pas de protéger les auteurs de malversations ou de violences, il s’agit de donner un signal politique fort à l’ensemble des salariés et des travailleurs, à leurs représentants syndicaux. Lorsqu’ils défendent leurs droits, lorsqu’ils se battent pour leur emploi, ils ne sont pas des criminels que l’on soumet au test ADN. Vous êtes bien placée pour connaître les dégâts causés par le capitalisme financiarisé, Usinor a été un premier exemple des conséquences de l’austérité..

Vous montreriez, en votant cette loi à celles et ceux qui subissent la violence inouïe d’un licenciement, à celles et ceux dont la vie et l’équilibre professionnel et familial patiemment construit volent en éclat et qui parfois répondent dans un moment de colère que, à gauche, humanité et solidarité ne sont pas de vains mots. Sinon oseriez-vous vous présenter devant les salariés de Sevelnord, Lisi automotive etc…

Le MEDEF a conduit et guidé la politique du gouvernement durant le quinquennat de N. Sarkozy.

Pour l’instant et depuis le début du mandat de François Hollande, le gouvernement de J.M. Ayrault n’a pas eu, en matière sociale et économique, le sursaut attendu par le peuple de gauche et par les Français qui vous ont élue. Ceux-ci ne comprennent pas que le gouvernement donne au MEDEF sans cesse des gages. C’est aux Français qui vous ont donné la majorité et qui assistent incrédules au reniement des promesses de F. Hollande qu’il doivent être adressés.

Vous aurez en pleine conscience politique, le 16 mai, à décider du sort des ces syndicalistes qui attendent de votre vote une mesure socialiste juste et solidaire.

Veuillez, Madame la Députée, agréer l’expression de notre considération de gauche.

 Françoise Dupont, Georges Maréchal,

Co secrétaires du comité du Parti de  Gauche du Valenciennois.

Share

Lettre ouverte à Rémi Pauvros, député de la 3ème circonscription du Nord

A Ferrière La Grande, le 13 Mai 2013

Monsieur Rémi Pauvros, député de la 3ème circonscription du Nord

L’ordre du jour de la session parlementaire prévoit le 16 mai un vote sur le projet d’amnistie des syndicalistes. Le Sénat s’est prononcé en faveur de ce projet. Par l’intermédiaire d’Alain Vidalies, ancien avocat spécialisé dans le droit du travail, ministre des relations avec le parlement, le président Hollande a décidé tel un monarque républicain tout seul dans son bureau que la majorité parlementaire devait s’opposer à ce projet de loi.
Les électeurs de Gauche que nous sommes, auxquels vous devez d’être élu à l’Assemblée Nationale considèrent cette position incompréhensible. Avec cette loi d’amnistie, il ne s’agit pas de protéger les auteurs de malversations ou de violences, il s’agit de donner un signal politique fort à l’ensemble des salariés et des travailleurs, à leurs représentants syndicaux.
Est-ce que les salariés de MCA Savelys ou bien encore Neuhauser dernièrement en grève sont des casseurs d’outils de production ?
Concrètement, est-ce que Xavier Mathieu doit être traité tel un criminel pour ne pas s’être soumis à un test ADN ? Est-ce que Sébastien Migliore, délégué syndical d’Ales doit être condamné à 2 mois de prison avec sursis , 5 ans d’inéligibilité et 1 000 euros d’amende pour avoir  » blessé  » douze policiers en jetant un œuf?
Vous savez qu’avec des condamnations aux casiers judiciaires, il est difficile de retrouver un travail, vous leur montreriez qu’humanité et solidarité ne sont pas de vains mots. Cette mesure ne coûte rien sur le plan économique. Jusqu’à présent, depuis le début du mandat de François Hollande, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault n’a pas eu en matière sociale et économique le sursaut attendu par le peuple de gauche et par les Français qui vous ont élu.
Ces camarades ont défendu des positions pour le bien de tous, vous avez le devoir de leur rendre la pareille maintenant , même Jacques Chirac en son temps et les présidents antérieurs avaient appliqué l’amnistie sociale , quand allez vous rompre avec les orientations du MEDEF ?
Quand est-ce que vous allez vous occuper des nôtres ?
Souvenez vous de ceux qui vous ont élu, souvenez-vous de ce pour quoi vous avez été élu, quant à nous, nous saurons nous souvenir de vos choix au cours de votre mandat.

Veuillez, Monsieur le député , agréer l’expression de nos considérations républicaines.

Pour le comité du Parti de Gauche Valenciennois Avesnois

David Fournier

Conseiller Municipal de Ferrière la Grande

Share