gauche

Européennes, abstention et FN

Cet article n’engage que son auteur, pas le PG, ni même le comité Georges Maréchal.

Ce dimanche, nous avons vécu ce que d’aucuns appellent un « séisme ». Une abstention énorme et un FN à 25%. Suite à ces résultats, chacun doit faire son autocritique. Nous n’avons convaincu que 6,60% d’électeurs de se déplacer et de voter pour le Front de gauche. C’est beaucoup trop peu.

J’estime, à titre personnel, que nous avons échoué à la fois sur la forme et sur le fond. Je réserverai ces critiques aux discussions internes, afin de ne pas donner stupidement d’arguments à nos adversaires. Néanmoins, je pense qu’il fallait commencer par le dire, et la suite de ma réflexion donnera des pistes sur cette autocritique.

Dans les médias, le PS et l’UMP se renvoient la patate chaude, comprendre: la responsabilité. Je pense que les deux camps ont raison. Le résultat de cette élection découle de nombreux paramètres que je ne minore pas. Simplement, je vais m’axer sur ce que je crois être les raisons principales.

Pourquoi l’abstention et le vote FN progressent, et tout particulièrement lors de cette élection?

Je ne crois pas que la France devienne un pays raciste, tout comme je ne crois pas que la majorité des électeurs du FN adhère à ses idées. Je crois, d’abord, qu’il s’agissait d’envoyer un message. Celui des municipales n’a pas été compris. François Hollande, élu par le peuple de gauche, continue à mener une politique de droite, libérale, en allant « plus vite » et plus loin dans l’austérité. Si le message n’est jamais compris, alors pourquoi continuer à voter, sinon pour passer un message plus fort encore? Le président nous promettait une inversion de la courbe du chômage pour fin 2013 au plus tard. Nous sommes pratiquement en juin 2014 et le chômage continue de croître. Si encore cette politique produisait quelques effets, le peuple de gauche pourrait tolérer tous ces sacrifices qu’on lui impose, encore et encore. François Hollande a perdu les villes, il a perdu des sièges au Parlement européen, il va perdre les régionales… Il a déjà perdu ses électeurs, ses élus, ses soutiens acharnés vont suivre, chacun leur tour. Les députés ne peuvent plus suivre, ils ont besoin de leurs électeurs, ils ont besoin de se désolidariser avec ce fiasco s’ils veulent conserver un semblant de crédibilité pour les prochains scrutins.

C’est une première explication, mais pas la principale.

Pour moi, la raison principale est que, très progressivement, les libéraux continuent à brader, pièce par pièce, la démocratie.

J’ai été choqué, il y a quelques mois par une scène pourtant anodine. J’ai probablement été le seul choqué. C’était lors d’une manifestation d’ouvriers qui devaient perdre leurs emplois. Il y en a tant depuis des années qu’on y prête presque plus attention. C’est devenu tellement banal. Presque normal. Parmi eux et aux premiers rangs, il y avait des élus, socialistes, pour l’essentiel. Il y avait surtout une députée maire socialiste.

Que faisait-elle là? Comment peut-on arpenter les rues d’une petite ville avec environ 200 ouvriers quand on tient la ville, le département, la région, le sénat, la majorité parlementaire, le gouvernement, la présidence de la République? Comment peut-on en arriver là… alors qu’on est censé détenir pratiquement les pleins pouvoirs dans le pays? La réponse est toute simple: le peuple et ses représentants ont été dépouillés de leurs pouvoirs réels.

Certains me rétorqueront que c’est la faute de l’Union Européenne. Et je répondrai que ce n’est qu’un cache sexe. Parce que l’Union Européenne, elle a été construite telle qu’elle est par les libéraux. Donc rejeter la faute sur l’UE, c’est rejeter la faute sur ceux-là même qui sont au pouvoir et leurs prédécesseurs. Ceux qui nous expliquent à longueur de JT qu’il n’y a qu’une politique possible, en omettant bien de dire qu’ils ont fait en sorte et continuent à faire en sorte que ce soit le cas.

Mais surtout quel pouvoir peut détenir le peuple souverain quand on lui enlève, très progressivement, le contrôle sur sa monnaie, sur ses banques, sur ses matières premières, sur l’eau, sur l’électricité, sur l’acier, sur les transports, les services publics?… Et tout ça au profit de multinationales qui n’ont aucune obligation de patriotisme.

Pourquoi voter si au final on se retrouve dans la rue aux côtés de nos élus, partageant la même impuissance que 200 ouvriers bientôt au chômage?

Nous avons proposé un autre modèle et une autre Europe. Nous n’avons pas convaincu. Le peuple de gauche ne croit pas que nous soyons capables de changer l’Europe et de lutter, dans l’état actuel des choses, contre la puissance de ces multinationales, et je le comprends même si j’ai un tout autre avis. Le peuple de gauche, et pas seulement lui, ne croit plus en ce semblant de démocratie.

Il va nous falloir l’entendre, et lui apporter les réponses, les espoirs et les actes qu’il attend, légitimement.

Share

Lettre ouverte à « Maubeuge toujours »

Monsieur Xavier Dubois Secrétaire de la cellule PCF Maubeuge,
Mesdames et Messieurs les candidats PCF et républicain « Maubeuge toujours »,

Maubeuge est la ville centrale de la Sambre, donc politiquement la plus regardée, elle compte parmi les villes de plus de 30 000 habitants. Votre responsabilité est donc importante dans ces élections. Il en va de l’image que donnent le PC et le FDG.
Or, non seulement une liste commune a été négociée avec le PS local, mais sur cette liste apparaissent des personnalités de droite, Monsieur Jean-Yves Herbeuval, candidat UMP en 2008, ancien Président de la Fédération RPR du Nord et Monsieur Michel Grave ancien colistier de Jean-Claude Decagny.
Mais qu’allez-vous faire dans cette galère ? L’UMP et le PS détruisent depuis des années, les droits des travailleurs, les services publics, et sont favorables à une Europe capitaliste. S’associer à eux c’est cautionner la politique nationale que vous le vouliez ou non !

Revenons à Monsieur Rémi Pauvros tête de liste, il a voté la retraite à 66 ans, l’ANI, le TSCG, les cadeaux au grand patronat au niveau national. Contribuant ainsi à la destruction petit à petit du Programme du C.N.R. Il a également voté la baisse de 1,5 Milliards d’Euros, des dotations aux Collectivités Locales, ce qui va aggraver à Maubeuge l’austérité que vous prétendez combattre !

On nous annonce maintenant la délocalisation de l’Inspection du Travail dans le cadre de la loi Sapin que Monsieur Pauvros se dit prêt à voter dans un courrier (même si avec le brio qu’on lui connaît dans l’art de la langue de bois, il dit souhaiter que ce service public reste à Maubeuge, alors que précisément la délocalisation est la résultante de la dite loi !) Quant à la CAF, elle annonce qu’elle ne recevra plus que sur rendez-vous pris sur internet.
La M.A.P, Modernisation de la Vie Publique, copié-collé de la RGPP, Réforme Générale des Politiques Publiques, elle, continuera d’achever la destruction des services publics par l’austérité et la diminution des fonctionnaires qui manquent pourtant cruellement à la Sambre !

Vous prétendez vous présenter pour amoindrir l’impact de toutes ces mesures mais votre seul combat de 2008 à 2014, n’a pas consisté à voter contre mais à s’abstenir de temps à autre.

Par votre candidature sur cette liste, vous faîtes acte d’allégeance au PS et cautionnez la politique d’austérité, vous trahissez le serment du Front de Gauche, vous brouillez le message de la gauche
radicale. Tout cela pour au maximum six élus (si les résultats sont les mêmes que 2008, ce qui est hautement improbable vu l’insatisfaction des citoyens vis-à-vis de la politique du gouvernement PS). C’est
ridiculement peu pour peser sur la politique municipale !

Avec cette stratégie, vous allez perdre des militants et des électeurs : beaucoup disent qu’ils s’abstiendront ou voteront blanc ! Monsieur Pauvros, lui, n’a rien à y perdre puisqu’il récupéra les quelques voix qui se porteront sur vous, et celles de l’UMP allant à Herbeuval.
Le PS qui a toujours utilisé le FN, compte sur une triangulaire afin d’emporter les élections puisqu’il suffit de 10 % au FN pour se maintenir et il a obtenu 23.08 % aux présidentielles. Dans cet imbroglio PS / Droite/ EELV/ PC (on croit rêver) il vous sera impossible de compter vos forces !

Le FDG avait obtenu à Maubeuge 13, 54 % des voix ( ce qui est mieux que la moyenne nationale), voix auxquelles pourraient s’ajouter les 1% obtenus par le NPA. Compte tenu de l’immense déception générée par le gouvernement socialiste, nous pouvions espérer capitaliser les voix de gauche sur une liste autonome Front de Gauche. A la construction par une action militante d’une véritable et puissante force de Gauche, vous avez préféré les tripatouillages électoralistes avec la majorité présidentielle et locale. Tout cela pour au maximum trois places d’adjoints payées au prix fort par un FDG qui avait suscité tant d’espoirs en 2012 et dont vous brouillez l’image. Quel gâchis !

Face à cette regrettable situation, il ne reste plus aux militants déçus qu’à se battre avec une détermination toujours plus forte afin de construire dans la Sambre la Gauche Radicale et Alternative dont le territoire a besoin plus que jamais pour par exemple mettre en place:

  • une régie publique des transports
  • une régie publique de l’eau ( incluant la gratuité des premiers m3, une tarification adaptée, un service au prix coûtant… etc )
  • une politique du logement juste et ambitieuse n’excluant pas de réquisitionner les logements vides ( 1033 logements vides sur la commune de Maubeuge , Source : INSEE ) pour faire face à une demande non satisfaite et non satisfaisante plongeant les citoyens dans la précarité et l’insalubrité.

Veuillez agréer nos sincères salutations militantes.

Le Parti de Gauche Sambre Avesnois

Share

Manifestation à Lille pour les retraites du comité Valenciennois-Avesnois

Manif retraites Lille déguisement Manif retraites FdG 2 Manif retraites Lille FdG Manif retraites Lille 2 Manif retraites Lille Manif retraites Lille autoc

Manif retraites Lille panneau

Share

La manifestation du 5 mai 2013 vu par le comité

Révision, rêve vision Même les feux au rouge Les mêmes Le triomphe de la République Jean de Gauche

Share