Pour comprendre la question grecque…

images

Nos habitués n’ont guère besoin d’arguments ni de démonstrations pour saisir tous les enjeux que déploie la question grecque. Ils ont compris depuis un moment que le retour du politique et de la démocratie provoquait haine, menaces et terreur de la caste, de l’oligarchie.
L’article de Frederic Lordon le dit de manière fort roborative, pour vous allécher voici l’intro :

« Forcément, ça leur a coupé la chique. Qu’on puisse jouer la carte de la démocratie, c’est la chose qui est maintenant tellement hors de leur entendement qu’elle les laisse toujours sidérés, pantois et démunis. Vraiment, à cet instant, on aurait voulu voir leurs têtes, mâchoires décrochées comme des tiroirs de commodes fraîchement cambriolées : Sapin, Hollande, Moscovici, leurs experts organiques, leurs journalistes de propagande, tous ceux qui n’ayant que la « modernité » à la bouche se sont si constamment efforcés d’en finir avec le peuple, pénible démos, et pénible démocratie quand il lui vient à l’idée de ne pas se contenter de valider ce qui a été décidé pour elle. Mais c’est une némésis et personne n’y pourra rien : il vient toujours un moment où la politique chassée par la porte revient par la fenêtre. Plus elle a été chassée obstinément d’ailleurs, et plus ses retours sont fracassants. »

la suite sur

http://blog.mondediplo.net/-La-pompe-a-phynance-
http://blog.mondediplo.net/2015-06-29-L-euro-ou-la-haine-de-la-democratie

images

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>