Archives mensuelles : avril 2015

Avec les Grecs, contre l’austérité, pour la démocratie !

grece

Aujourd’hui, le gouvernement grec est confronté à des pressions des institutions européennes qui contraignent la mise en œuvre de son programme pour lequel il a été démocratiquement élu. Nous nous opposons fermement à cette logique selon laquelle « il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. », comme l’a affirmé Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne. Les prochains mois seront décisifs pour que des politiques permettant de sortir enfin la Grèce de la crise économique et sociale dans laquelle cinq ans de cure d’austérité l’ont plongé, pour que le choix du peuple grec soit respecté, pour construire les bases d’une autre Europe : solidaire, écologique, juste et démocratique.

Nous, associations, syndicats et partis politiques, appelons toutes les forces progressistes en France à participer activement à la mobilisation internationale en faveur du peuple grec dans le bras de fer engagé avec les institutions européennes. Nous appelons à participer aux actions de solidarité avec la Grèce, comme celles qui ont eu lieu depuis janvier et qui s’organisent en France et en Europe, les 14 et 18 mars, le 9 avril, le 1er Mai, et à d’autres initiatives à construire… Nous soutenons la mise en place dans toute la France de collectifs unitaires et d’initiatives locales d’information, de mobilisation et de solidarité concrète en soutien au peuple grec.

Signataires :

ATTAC, CADTM, Collectif Roosevelt, Compagnie Erinna / Grèce Résistante, Club des socialistes affligés, Economistes Atterrés, EELV, Ensemble, Femmes Egalité, Fondation Copernic, Grèce-France Résistance, GU, Jeunes écologistes, Les effronté-e-s, Nouvelle Donne, NPA, PCF, PCOF, PG, Marches européennes, Mémoire des luttes, République et socialisme, Solidarité France-Grèce Santé, Syriza Paris, Transform!

Paul Jorion écrit sur son blog :
L’Internet met à la disposition des citoyens ordinaires des moyens qui n’existaient pas autrefois. Utilisons-les et faisons le plus de bruit possible, en disant au gouvernement grec :
« Tu n’es pas tout seul, nous sommes là ! Nos gouvernements qui sont censés nous représenter ne nous représentent pas de ce point de vue-là, nous sommes d’accord avec ce que vous essayez de faire. Il y a autre chose à faire en Europe que ce qu’on nous impose, et que, avec ces airs, comment dire, avec cette prétention, cette arrogance de ces différentes personnes qui dirigent la Banque Centrale Européenne, la Commission Européenne et le Fonds Monétaire International, il y a autre chose à faire que de répéter le même refrain. Tout doit être fait pour enfoncer ce système, enfoncer ce système de plus en plus pour le rendre tout à fait inopérant alors qu’il ne s’est construit simplement qu’à partir de croyances dogmatiques sur le fait que la privatisation, c’est mieux que quand c’est un gouvernement qui dirige les choses, que la concurrence de tous, c’est bien mieux que la solidarité, etc. »
Ne nous laissons pas faire !
Répétons, répétons que ce que le gouvernement Syriza essaye de faire, c’est ce qu’il faut faire, et que nous sommes derrière lui avec les moyens dont nous disposons, qui ne sont pas énormes, mais disons-le quand même.

Share

Ils écoutent sans entendre

tract_loi_renseignement

Nous avons tous été bouleversés par les assassinats politiques à Charlie hebdo puis par les crimes antisémites commis en janvier. Mais au nom de la lutte contre le terrorisme, le gouvernement instaure une surveillance généralisée de tous les citoyens. Ce sont nos droits fondamentaux qui sont menacés : avec la Loi sur le Renseignement, la réalité risque de dépasser les pires films de science-fiction ! Le texte est dénoncé de toutes parts, des magistrats aux syndicats de policier en passant par la CNIL.
Le Parti de Gauche demande son abandon.


Des menaces graves pour nos libertés

Le gouvernement propose de généraliser les écoutes téléphoniques sans accord préalable du juge ni contrôle démocratique : le premier
ministre pourra décider seul qui doit être surveillé !
« Patriot act » à la française, cette loi met en place une surveillance totale de la population comme l’a fait la NSA aux Etats-Unis : emails, sms, téléphones… Les antennes « imsi catchers » permettront de capter toutes les conversations téléphoniques.
Un algorithme sera chargé de repérer les comportements suspects, après avoir analysé et stocké les données privées de millions de français. Ce texte met également en danger le secret professionnel des médecins, des avocats et des journalistes.
La vie citoyenne et militante est aussi concernée : cette loi rend possible la surveillance des partis, associations et syndicats. Ce texte fait enfin de tous les détenus des suspects de terrorisme et transforme les gardiens de prison en agents de renseignements,
sans aucun garde-fou. Au final, c’est un texte liberticide et inefficace : au lieu de s’en prendre aux libertés, le gouvernement ferait mieux de procéder aux embauches nécessaires dans la justice, la police et le renseignement !

Garantir nos droits fondamentaux

Nous avons tous notre mot à dire ! Les évolutions technologiques sont enthousiasmantes si elles ne sont pas instrumentalisées pour menacer nos libertés et droits fondamentaux. Plutôt que la surveillance de tous, garantissons la neutralité du net comme principe fondateur. Internet doit rester un vaste espace de liberté et de coopération où toutes les informations sont accessibles à tous.
Garantissons un statut protecteur pour les lanceurs d’alertes et pour tous ceux qui nous informent. Le tout sécuritaire ne peut tenir lieu de réponse exclusive aux menaces terroristes. Voilà les véritables débats que le gouvernement cherche à esquiver !
C’est par une Assemblée Constituante et non par des procédures législatives accélérées et verrouillées que doit se faire la redéfinition de nos grandes libertés : voilà pourquoi le Parti de Gauche appelle à une 6ème République.

tract_loi_renseignement

Share

Journée internationale STOP TAFTA

Cela se passera le samedi 18 avril à Lille ;
rendez vous sur la grand’place à 14 h 30.

tafta

Share

Le 18 avril, tous et toutes dans la rue conte les traités des multinationales !

Journée mondiale de mobilisation, samedi 18 avril 2015

unnamed

Depuis des décennies, les gouvernements négocient en secret des accords de libre-échange et d’investissement. Ces accords sapent nos droits, détruisent l’emploi et l’environnement dans le seul intérêt court-termiste des multinationales. Les négociations transatlantiques avec les États-Unis (TAFTA) et le Canada (CETA) en sont de parfaits exemples. Mais sur tous les continents, les mobilisations s’amplifient pour dénoncer ces traités des multinationales et promouvoir la justice sociale et écologique. Le 18 avril nous lutterons ensemble : tous et toutes dans la rue, partout en France et dans le monde, pour la journée mondiale contre les traités des multinationales !

A LILLE, 14h.30, GRAND’PLACE

unnamed2

Share

Jeudi 09 avril, grèves et manifs partout contre l’austérité

unnamed

L’austérité pour qui ?
Quand 1% détiennent 48% du patrimoine mondial,
Quand les dividendes versés aux actionnaires augmentent de 30% soit 56 milliards d’euros en 2014,
Quand 12 millions de Français-es sont en dessous du seuil de pauvreté et 17 millions sont les « inaudibles »,
Quand la fraude et l’évasion fiscale entraînent un trou de 80 milliards dans les caisses de l’État…
09 AVRIL : TOUS EN GRÈVE, TOUS DANS LA RUE !

Share

BONS DIMANCHES ! BONS PONTS !

tract_macron_light

Share

9 avril 2015 Ensemble, construisons une puissante journée de grève et de manifestation interprofessionnelle !

séparation

L’objectif du 9 avril n’est pas seulement défensif. Il est de « reprendre l’offensive » comme l’écrit Solidaires. Les conditions sont réunies pour que cette grève soit un succès. L’appel unitaire à la grève et à des manifestations a été lancé le 17 février. Les militants syndicaux préparent donc activement cette journée depuis des semaines dans les entreprises. Autre élément positif, en plus des traditionnelles manifestations partout en France, la CGT appelle à faire du défilé de Paris une manifestation nationale. Cette volonté de grossir les rangs parisiens pour être visible donne une nouvelle dimension à l’action. Il s’agit de montrer la force. C’est aussi la base de la construction du rapport de force contre le MEDEF et les actionnaires. J.L. Mélenchon

bon-macron

Nos lecteurs et amis peuvent contacter les Unions Locales
C.G.T. pour aller à Paris en bus.
Ceux qui ne peuvent se déplacer peuvent se retrouver à Valenciennes
le Jeudi 9 à 9h. place d’Armes.
Resistance ! On lâche rien !

Share